6 raisons d’adopter le fax dans le Cloud

Si le fax peut vous sembler désuet, il est toujours d’actualité dans le monde professionnel. Il y aurait aujourd’hui près d’un million de fax en service*. Le fax n’a donc pas pris sa retraite. Il trouve même une seconde vie avec le digital.

fax

Voici 6 bonnes raisons d’entrer, dès à présent, dans l’ère du fax digital.

1. Un passage au numérique inéluctable

Comme la télévision avant lui, le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est en train de migrer vers le numérique. L’arrêt du RTC est d’ores et déjà amorcé avec la fin de la commercialisation de nouvelles lignes analogiques et RNIS T0 sur l’ensemble du territoire métropolitain. Or, le fax fonctionne via les lignes de ce réseau et 2022 sonnera l’arrêt de ces lignes et avec, la fin du fax traditionnel.

2. Une solution plus économique

Grâce au fax dans le Cloud, l’entreprise n’a plus besoin de matériel : carte fax, serveur, machine. Elle s’affranchit aussi de leur entretien respectif. Dès lors, fini les contrats de maintenance, plus besoin ni d’acheter, ni de stocker des toners et des tambours papier. Des économies sont ainsi facilement réalisées.

3. Plus d’abonnement téléphonique dédié au fax

Autre source d’économie, le fax dans le Cloud ne nécessite pas d’abonnement à une ligne téléphonique fixe auprès d’un opérateur télécom. Les numéros de fax existants peuvent néanmoins être conservés en procédant simplement à une portabilité télécom.

4. Une utilisation simple

Pour envoyer un fax, l’utilisateur doit simplement et uniquement se créer un compte. Emettre un fax est donc aussi facile et rapide que la rédaction d’un email. Les documents sont convertis au format adéquat et envoyés sous forme de pièces jointes. Les utilisateurs gèrent ainsi leurs fax de la même manière qu’ils gèrent leurs emails. Pour plus de confidentialité, un numéro par utilisateur peut être attribué.

5. Plus de perte de fax

Contrairement au fax papier, les fax sont reçus dans la boîte de réception du destinataire et uniquement la sienne. Aucun risque qu’ils ne disparaissent ou que d’autres personnes en prennent connaissance, contrairement aux fax arrivant sur un système d’impression ou une machine fax. Adieu pochettes, classeurs et feuilles volantes, les fax reçus sont classés et archivés dans le Cloud. En outre, une sauvegarde automatique des fax émis et reçus est effectuée sur des serveurs sécurisés (SSL).

6. Moins de gâche papier et d’encre

Adopter le fax dans le Cloud, c’est également être plus éco-responsable. Les fax ne sont plus systématiquement imprimés, ce qui limite considérablement la gâche papier et d’encre. C’est à l’utilisateur que revient la décision d’imprimer ou non, et la bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a plus d’impressions inutiles.

Konica Minolta propose KOMI Fax, un service Fax clef en main en mode Cloud pour émettre et recevoir des fax directement à partir de la messagerie, du système d’impression multifonction ou d’une application métier (ERP). Vous êtes ainsi libéré de toute contrainte matériel, tout en bénéficiant d’une infrastructure française sécurisée, souple et performante.

*Donnée issue de l’article Non, le fax n’est pas (tout à fait) mort !

7 février 2020
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !