Posté le 19/10/2016
Article

Abeilles et entreprises font-elles bon ménage ?

Partagez cet article
Rucher Konica Minolta

Depuis le milieu des années 2000, les sociétés sont de plus en plus nombreuses à prendre conscience de l'intérêt pour elles d'agir pour la préservation de la biodiversité. Et les initiatives dans ce sens depuis se développent, notamment au travers de l’installation de ruches en milieu urbain, sur le toit des entreprises.

Les abeilles, essaimeuses de biodiversité

Les abeilles ont un rôle primordial dans notre civilisation. 30% de notre alimentation dépend de la pollinisation, dont l’abeille est l’actrice majeure. Pourtant, les récoltes de miel sont en baisse de 60 à 80 % cette année. 2016 est une « nouvelle année catastrophique » pour la production de miel en France. En effet, les colonies d’abeilles sont victimes depuis des années d’un taux de mortalité élevé attribué à des parasites, comme le frelon, et à l’usage de pesticides, en particulier des insecticides de la classe des néonicotinoïdes. Les néonicotinoïdes ont des effets dévastateurs pour le système nerveux des abeilles. C’est pourquoi, l’Assemblée nationale a définitivement adopté, le 20 juillet dernier, le projet de loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » qui interdit l’utilisation des insecticides « tueurs d’abeilles », à compter du 1er septembre 2018.

L’apiculture urbaine

Partant de ce constat, un concept innovant a vu le jour : l’apiculture urbaine. L’abeille étant aussi bien adaptée aux villes qu’aux campagnes, l’installation de ruches en milieu urbain s’est multipliée. Mais son nombre – un peu plus d’1 million (source : rapport Saddier 2009) – reste encore insuffisant pour pallier, en France, le besoin de 4 millions de ruches.

Réhabiliter les ruches en milieu urbain est un engagement en faveur de la biodiversité qui a séduit bon nombre d’entreprises. Les ruches ont pris d’assaut les terrasses et les toits d’entreprises et d’institutions. Ceci étant, les effets de cette pratique sur la biodiversité alentour est symbolique. Et cela peut même être contreproductif, si la gestion du rucher n’est pas prise en charge par un véritable professionnel. La préservation des abeilles est en revanche un très bon moyen de fédérer les collaborateurs sur le thème de la biodiversité. Les abeilles passionnent et le miel qu’elles produisent est un produit que le grand public affectionne. Grâce à des ateliers sur le thème de l’apiculture, voire des formations professionnelles, les entreprises peuvent créer un véritable vecteur de communication en interne autour de la ruche. En externe, le miel récolté peut être conditionné dans des pots personnalisés aux couleurs de l’entreprise et peuvent être offerts aux clients tout au long de l’année.

Un toit dédié aux abeilles chez Konica Minolta

Le projet démarre en 2012 lorsque la direction décide de lancer le Prix du Président ; un concours interne qui valorise une action en faveur du développement durable, imaginée par les employés. Ainsi, le toit du bâtiment consacré à la formation s’est transformé en un rucher constitué de 6 ruches, l’habitat de milliers d’abeilles qui, en butinant, contribuent à redynamiser la végétation du secteur. L’entretien du rucher, l’alimentation des abeilles, leur traitement contre le varroa, la récolte du miel et du pollen ainsi que leur mise en pot sont assurés par un apiculteur professionnel.

Deux ans après, la direction de Konica Minolta sélectionne le projet et installe une toiture végétalisée, sur laquelle vont être plantées des espèces mellifères qui permettront de mieux nourrir les abeilles. Celles-ci produisent du nectar une substance liquide très sucrée et appréciée par les abeilles.

Ce projet permet de développer un autre axe de soutien pour la Fondation d’Entreprise Konica Minolta qui a pour vocation de faciliter l’accessibilité des personnes en situation d’handicap au sport, aux loisirs, à la culture, à l’éducation et au travail. Cet été, plus de 70 kg de miel ont été récoltés et seront vendus aux collaborateurs de l’entreprise. L’argent sera reversé à la Fondation d’Entreprise Konica Minolta pour l’aider à soutenir financièrement des associations locales.

En outre, ce projet a suscité un réel engouement en interne. Les collaborateurs se sentent globalement concernés par la sauvegarde des abeilles, compte tenu de leur rôle primordial dans le processus de pollinisation. Des réunions d’informations sur le monde des abeilles se tiennent régulièrement.

Installation de ruches en entreprise : préconisations et règles à respecter

  1. Favoriser une orientation Sud-Est des ruches
  2. Prévoir un accès proche à une source d’eau pour les abeilles
  3. Privilégier un endroit calme, éloigné des passages
  4. Selon la législation des communes, disposer les ruches à une distance de 20 mètres des bâtiments voisins
  5. Si l’installation des ruches est prévue sur un toit, vérifier la présence de rambardes de sécurité ou en faire poser
  6. Référencer les ruches à la direction départementale des services vétérinaires (obligatoire)
  7. Organiser une réunion d’information avec les salariés
  8. Rétablir les idées reçues sur l’abeille
  9. Mettre à disposition dans l’entreprise des seringues anti-venin
Partagez cet article