Posté le 21/04/2016
Article

Automatiser la gestion des demandes de permis de construire, c’est possible

Partagez cet article
permis de construire

Bien que la durée d’obtention d’un permis de construire ait été réduite à 5 mois et que son articulation complexe ait été simplifiée*, le processus peut être complètement automatisé grâce à une solution de Gestion de la Relation Citoyen (GRC).

Un Français sur quatre** juge complexe sa relation avec l’administration. Les démarches administratives peuvent être longues, ou demander des contacts et des déplacements répétés, les renseignements paraissent parfois inadaptés aux situations particulières des usagers, les services administratifs manquent de proactivité… telles sont les principales sources d’insatisfaction des usagers au contact de l’administration. Le permis de construire fait partie des démarches administratives lourdes et complexes pour l’usager, compte tenu : du nombre de justificatifs demandés, des formulaires en plusieurs exemplaires qui doivent être dûment complétés et envoyés, les nombreux échanges et les nouvelles démarches à réaliser si des informations manquent au dossier.

Automatisation des demandes de permis de construire

L’outil de gestion de workflow d’une solution de GRC permet de générer automatiquement un flux de travail en ne faisant appel qu’aux services applicables aux besoins spécifiques de la demande de l’usager. Il est alors possible d’automatiser les demandes de permis de construire. Par exemple en remplissant un formulaire en ligne sur le site web de la collectivité, l’usager pourra ainsi interagir simultanément avec les différents services intervenant dans le traitement de sa demande. La collectivité pourra rendre accessible le dossier à son administré pour qu’il puisse suivre à tout moment le statut de sa demande. Les correspondances échangées par email incluant des pièces jointes seront automatiquement archivées dans le dossier. En cas d’absence de l’agent chargé du dossier, grâce à la vision consolidée offerte par la solution de GRC, un autre agent pourra plus facilement prendre le relais. L’automatisation vient ainsi améliorer la réactivité du service et la satisfaction de l’administré.

La simplification administrative répond donc à une forte attente des usagers et constitue l’un des principaux axes d’amélioration de la qualité du service public.

*www.gouvernement.fr : Le choc de simplification – Mis à jour le 16 février 2016 – Projet porté par Jean-Vincent Placé

** Etude 2014 sur la complexité administrative perçue par les usagers menée par SGMAP (secrétariat général pour la modernisation de l’action publique)

Télécharger un livre blanc sur la même thématique
Partagez cet article