Comment choisir un logiciel de gestion de la relation client ?

Un logiciel de gestion de la relation client (CRM) aide l’entreprise à mieux identifier les attentes de ses clients et prospects et lui permet d’affiner sa stratégie de conquête et de fidélisation de sa clientèle. Le logiciel de CRM a également pour fonction d’accroître la productivité en optimisant la collaboration interne et la capacité de réaction des équipes, tout en automatisant certaines tâches.

Découvrez les conseils qui vous aideront à bien choisir votre logiciel de relation client !

Comment choisir un logiciel de gestion de la relation client ?

1- Un logiciel adapté à vos besoins

Un logiciel CRM est indispensable aux entreprises qui proposent des ventes et services en ligne, puisque le client peut basculer vers la concurrence en un simple clic. Il est également essentiel aux entreprises qui emploient des commerciaux chargés de réaliser des offres en temps réel ou des propositions commerciales lors de leurs déplacements professionnels.

Avant de procéder à la sélection du logiciel de relation client, il est souhaitable de réaliser une analyse de vos besoins, car la mise en place d’un CRM est un choix complexe qui impacte l’organisation du travail et les relations quotidiennes entre les équipes.

Selon votre activité, vous pouvez vous orienter vers un logiciel généraliste ou une solution métier spécifiquement adaptée à votre secteur : commerce de détail, société de service, PME industrielle, etc.

2-Les fonctionnalités avancées du logiciel

La plupart des logiciels disponibles proposent la gestion des contacts (clients, prospects), la définition de profils pour personnaliser l’engagement client, le suivi complet des commandes et des factures et, éventuellement, des outils pour organiser la veille marketing ou affiner la communication en mobilisant au bon endroit et au bon moment.

D’autres fonctions peuvent également faire la différence lors du choix du logiciel :

  • La compatibilité avec les autres logiciels utilisés en interne afin d’importer ou d’exporter des données pertinentes, à partir du logiciel comptable par exemple.
  • La possibilité de détecter les doublons et les erreurs de saisies parmi les informations clients après l’extraction des données.
  • La création d’indicateurs, de rapports et de tableaux de synthèse évolués pour bénéficier d’une aide à la prise de décision.
  • La prise en charge de multiples devises, langages et réglementations locales si votre PME mène des activités à l’international.

3-Un CRM en interne ou externalisé ?

Pour accéder au CRM, vous avez le choix entre l’achat d’une licence d’utilisation du logiciel qui sera installé sur vos postes de travail ou le recours au cloud computing en mode SaaS.

Cette seconde option permet de louer l’utilisation du logiciel grâce à un abonnement mensuel ou annuel auprès d’un prestataire spécialisé. Dans ce cas de figure, le CRM est installé sur des serveurs distants et accessible via une connexion Internet.

4-Un logiciel conçu pour la mobilité

Si votre entreprise fait régulièrement appel à des collaborateurs en déplacement, il est nécessaire de choisir un CRM compatible avec les terminaux mobiles (smartphones, tablettes, PC portables) ou, plus précisément, un logiciel qui autorise vos commerciaux à accéder à distance et de manière sécurisée aux données clients pour établir un bon de commande rapidement et simplement.

Cette saisie instantanée des achats aura pour avantage de garantir l’exactitude des informations relatives à la gestion des stocks en plus d’une capacité de réaction améliorée.

 

 

*Source : https://blogs.business.microsoft.com

23 mars 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils