Comment rentabiliser le centre de reprographie ?

Aujourd’hui, les entreprises ne se posent plus la question de savoir si elles doivent externaliser leur centre de reprographie ou non, mais comment le rentabiliser. Elles ont encore du mal à optimiser et utiliser le temps de travail des collaborateurs y étant affectés.

Comment rentabiliser le centre de reprographie ?

Ces entreprises savent qu’elles ont tout à gagner à optimiser pour rentabiliser l’activité de leur centre de reprographie :

  • Les coûts y sont bien plus compétitifs qu’à l’extérieur en deçà de 100 000 pages imprimées
  • Pour de gros volumes, le coût d’impression est 50% moins cher qu’une impression effectuée sur des machines situées dans les étages
  • Avec une imprimante haut volume – supérieure à la plupart de celles des prestataires extérieurs, et qui peut gérer de gros volumes d’impression – la qualité des impressions est très élevée, et la gamme de production très large, et les capacités de finitions bien plus importantes
  • Le niveau de service est excellent
  • Les délais de livraison sont nettement plus courts

Alors comment faire pour ramener du volume dans votre centre de reprographie intégré ?

Tout d’abord, en analysant et en produisant des rapports statistiques des pratiques d’impression de toute l’entreprise, vous pouvez identifier les travaux qui gagnent à être re-routés vers le centre de reprographie intégré. Par exemple, si vous identifiez que 15% des documents imprimés font plus de 50 pages, vous pouvez paramétrer les imprimantes situées dans les étages pour : soit les re-router automatiquement vers le centre, soit proposer systématiquement un re-routage aux utilisateurs.

Ensuite, en faisant évoluer les capacités de votre centre de reprographie intégré pour répondre aux nouvelles attentes de vos utilisateurs et y faire revenir les productions confiées à des prestataires externes. Cette évolution doit pouvoir supporter non seulement de gros volumes d’impression, mais surtout traiter rapidement des demandes multiples, afin de répondre à tous les besoins des collaborateurs : impressions très haute résolution, possibilité de contrastes complexes, impressions grand format et sur papier épais d’images photographiques, impression d’images aériennes, de travaux SIG (Système d’Information Géographique), d’affiches, etc.

En rapatriant plus de volumes d’impressions issues des machines situées aux étages, et toutes les productions effectuées en externe, les entreprises peuvent réaliser d’importantes économies, et ainsi rentabiliser leur centre de reprographie intégré.

8 août 2016
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils