Article

Ecoimpression : quand économie rime avec écologie

Partagez cet article
ecoimpression

Les entreprises se sentent de plus en plus concernées par la protection de l’environnement, pour des raisons morales et aussi parce qu’elles font face à des contraintes règlementaires de plus en plus contraignantes. La réglementation du Grenelle de l’environnement 2 impose à beaucoup d’entre elles d’établir un bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre, et tout donneur d’ordre qui émet plus de cinq tonnes d’imprimés papiers est redevable de la Taxe Eco Folio.

Savez-vous évaluer l’impact environnemental de votre parc d’impression ?

Par exemple, une page A4 pèse 5 Gr de papier et émet9 Gr de CO². Il est important de connaitre précisément l’empreinte environnementale de votre parc pour identifier les zones d’améliorations.

On pense souvent que les efforts environnementaux sont synonymes de coûts. En fait, savez-vous que devenir plus écologique entraîne des économies ?

Voici quelques conseils pour parvenir à l’écoimpression – économique et écologique :

Utiliser des imprimantes haut de gamme

Ces machines intègrent les dernières technologies. Elles sont plus légères et compactes, et consomment jusqu’à 40% moins d’énergie. Leurs fonctionnalités leur permettent d’automatiser leur mise en veille profonde en dehors des plages horaires d’utilisation, et de se rallumer très rapidement aux sollicitations d’impression.

Favoriser des machines plus « propres »

Aujourd’hui il est possible de trouver des cartouches dont le toner contient de la matière végétale (biomasse) et des imprimantes « éco-conçues », c’est-à-dire dont plusieurs des composants sont en plastique recyclé. Par ailleurs, la conception de certaines imprimantes multifonctions leur permet de n’avoir plus qu’un ventilateur au lieu de deux traditionnellement, de se refroidir plus vite, et d’être moins bruyantes : autant de caractéristiques écologiques et économiques d’une écoimpression.

Optimiser le transport des imprimantes et multifonctions

Le transport (pour les livraisons, dépannages, remplacements) est une activité majeure fortement émettrice en gaz à effet de serre. Réduire les besoins de dépannage et de remplacement de vos imprimantes, c’est transporter moins de machines. Disposer de machines plus légères cela signifie aussi des transports moins coûteux en énergie comme en coûts de transport : tout ceci participe considérablement à la réduction de l’impact environnemental de votre parc d’impression.

Adopter une politique interne d’impression rationalisée

Nous l’avons vu dans le post Les coûts cachés de votre parc d’impression, beaucoup d’entreprises connaissent mal leur parc d’impression et les usages qu’en font les collaborateurs. Une politique d’impression d’entreprise instaure par exemple la réduction du nombre d’imprimantes, le paramétrage des impressions recto verso par défaut, en noir et blanc, ou encore la mise en place d’autorisations de volumes par collaborateur. Autant de moyens de réduire le nombre de feuilles imprimées, les volumes d’encre et les quantités d’énergie dépensées pour les produire.

Pratiquer le recyclage de vos imprimantes et multifonctions

Il existe aujourd’hui des imprimantes et certaines de leurs pièces détachées qui peuvent être récupérées, re-conditionnées et recyclées, jusqu’à 91% de leur matière.

Il est donc possible de réduire sa facture écologique et de faire des économies sur tout le cycle de vie de l’imprimante : de sa conception, son transport, son usage, jusqu’à sa fin de vie.

Pensez-vous encore que écologie rime avec dépense ?

Partagez cet article