Impression numérique d’étiquettes : 4 prédictions pour 2020

Le changement s’accélère sur le marché de l’impression des étiquettes favorisant l’ascension du numérique à l’échelle mondiale. Konica Minolta livre 4 prédictions pour 2020.

1. Un marché toujours en hausse

Selon les prévisions de Keypoint Intelligence / InfoTrends, les ventes mondiales de presses numériques couleur pour l’impression d’étiquettes et d’emballage devraient augmenter de plus de 65 %. Elles atteindront près de 800 millions de dollars sur une période de cinq ans, jusqu’en 2021*.

2. Des productions réduites en flux tendu

Les donneurs d’ordre se tournent de plus en plus vers des imprimeurs capables d’imprimer des étiquettes en petites séries et en font même un premier critère de choix. D’après Mathias Gramsch, directeur général de MultiPrint : « Aujourd’hui, les clients exigent des productions de séries courtes ; il faut pouvoir s’adapter. » En effet, le marché est en train d’évoluer très profondément. Les imprimeurs doivent être capables de livrer rapidement, notamment la veille pour le lendemain lorsque les clients sont des propriétaires de vignobles qui travaillent généralement en flux tendu.

3. Vers plus de personnalisation

L’étude de Finat Radar (association européenne des industriels des étiquettes adhésives)  montre que 73% des donneurs d’ordre achètent des étiquettes produites numériquement parce qu’ils savent que pour certaines applications, il s’agit de la technologie optimum**. La personnalisation stimule la demande. Les imprimeurs s’appuyent sur des procédés d’embellissement numériques pour les étiquettes et les emballages flexibles, tels que le vernis UV plat et 3D en ligne, le vernis en relief 3D et la dorure à plat et en relief. Equipée d’une JETvarnish 3D Web de MGI, l’imprimeur d’étiquettes Rotocel, installée dans la ville de Bologne en Italie, propose désormais à ses clients des finitions de motifs personnalisées sans la moindre contrainte technique. « Nous sommes en mesure de personnaliser les travaux d’impression à l’aide de données diverses, de différentes images séquentielles et de bien d’autres choses encore », précise Catia Cantelli, fondatrice et PDG de Rotocel.

 

4. Carton pliant et l’emballage flexible, des supports aussi privilégiés

Les clients de Konica Minolta voient de plus en plus le carton pliant et l’emballage flexible comme un deuxième objectif d’utilisation de leur presse numérique. En effet, tant pour l’impression des étiquettes que de l’emballage, les marques veulent de plus en plus ajouter de la valeur à l’imprimé avec des éléments décoratifs et tactiles novateurs. L’impression numérique apporte justement des avantages clés en la matière.

L’engouement pour l’impression numérique d’étiquettes s’intensifie donc d’année en année. Pour preuve, Konica Minolta a signé 11 nouveaux contrats lors de la dernière édition de Labelexpo et a multiplié par deux le nombre de prospects par rapport à 2017. La réponse apportée par Konica Minolta avec sa technologie et ses produits, mais aussi grâce au dialogue entrepris avec ses clients pour concevoir et améliorer son offre,  lui ont permis de se classer numéro 2 sur le marché (selon les chiffres d’InfoSource). Avec l’aide de ses clients, Konica Minolta est en train de réinventer l’impression d’étiquettes.

 

 

* Color Digital Label and Packaging Presses – A Forecast Presentation, Bob Leahey, July 2017, Keypoint Intelligence

** Finat Radar 10 – 2018

28 août 2020
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !