Article

IoT et Big Data, piliers des nouveaux services d’analyse prédictive

Partagez cet article
Service Box Evolution Konica Minolta

Avec l’IoT et le Big Data, Konica Minolta améliore aujourd’hui ses services d’analyse prédictive au travers de la Service Box Evolution (SBE). Ce nouveau boîtier connecté permet aux entreprises de les prémunir de tous ralentissements ou arrêts de leur activité, liés à leur parc d’impression ou à leurs serveurs. Konica Minolta gère aujourd’hui en France plus 100 000 objets connectés BtoB (imprimantes, multifonctions, presses numériques). Chaque IoT envoie l’état de ses compteurs par différents moyens : WebDav, GPRS, Email, Fax,… en fonction des contraintes rencontrées chez chaque client (accessibilité, zone blanche, réseau confiné…).

Gestion automatique du parc d’impression

Le boîtier connecté Service Box Evolution (SBE) vient élargir davantage le spectre des IoT. Installé sur le réseau du client, il agit en effet, tel un hub, en collectant les données d’objets connectés (impression et informatique), puis les transmet de manière régulière et sécurisée à la plateforme Big Data de Konica Minolta.

Les informations sont traitées, filtrées et croisées par un puissant algorithme. Celui-ci procède à une analyse prédictive des données afin d’optimiser la gestion automatique du parc d’impression. Elle permet l’intervention d’un technicien si nécessaire pour un meilleur service et une réactivité accrue. Quand le niveau de toner passe en dessous d’un certain niveau, les consommables (cartouches de toner) sont pro-activement envoyés pour éviter la moindre rupture chez le client pouvant entraîner une impossibilité d’imprimer plus ou moins longue.

Enfin, les informations de compteurs (Noir & Blanc et couleur) remontées par la plateforme, sont utilisées pour établir une facturation sur la base de la consommation réelle des systèmes d’impression.

Le portail web sécurisé restitue en temps réel une vue globale sous la forme de graphiques et d’histogrammes, pour faciliter la lecture des données par les experts comme les non initiés. Une vue détaillée est aussi proposée pour suivre plus précisément l’état d’un objet connecté et ainsi identifier rapidement un éventuel problème.

Supervision de l’infrastructure informatique

Konica Minolta, au travers de sa filiale IT Services Serians, propose un service prédictif de supervision de l’infrastructure informatique. De la même façon, le boîtier connecté Service Box Evolution mesure et collecte les informations techniques provenant uniquement des serveurs qu’il doit surveiller. Il anticipe et détecte automatiquement toutes pannes matérielles ou logicielles, dans le but de garantir la continuité d’activité.

Installé sur le réseau du client, la SBE récupère les informations techniques (espace disque, RAM, état des sauvegardes, état des mises à jour de l’antivirus, etc.) de manière non intrusive, dans la mesure où aucun agent n’est installé sur les serveurs. Les données sont transmises via une connexion sécurisée à la plateforme Big Data de Konica Minolta, hébergée au sein d’un datacenter, situé en France et de niveau Tier+3.

Un algorithme (différent de celui de la gestion de parc d’impression) procède à une analyse prédictive grâce aux données remontées, afin d’anticiper toute panne informatique :

  • Contrôle de la disponibilité des services
  • Contrôle des dépassements de seuil / contrôle des espaces disques
  • Contrôle des pannes matériel (processeur, barrette mémoire, disque dur…)
  • Vérification et surveillance de l’état des sauvegardes
  • Surveillance des mises à jour de l’antivirus
  • Supervision des plates-formes de virtualisation
  • Vérification des connexions Inter-site

Au sein de Serians, un opérateur peut ensuite précisément identifier l’origine de toute anomalie (une baisse de performance d’un serveur par exemple), puis alerter par email ou par téléphone la personne responsable chez le client. En anticipant de manière prédictive tout problème pouvant paralyser l’activité du client, ce dernier gagne un temps précieux.Les pertes financières liées aux interruptions de service sont éliminées, tout comme le temps perdu à cause de l’indisponibilité non-planifiée des systèmes, (estimé à 3 jours en moyenne*).

A partir du même portail Web sécurisé que pour le parc d’impression, les utilisateurs disposent d’une vue globale sur les données collectées pour la supervision. Un outil de monitoring permet de vérifier instantanément l’activité des serveurs et la consommation des ressources informatiques (Mémoire, CPU, …). Des Graphes des métriques de supervision (Criticité, Taux de disponibilité, Ping…) sont mis à jour en temps réel garantissant ainsi un meilleur suivi de la productivité et de la performance de l’infrastructure informatique.


 

*Source EMC – Rapport Data Protection Index

Partagez cet article