Posté le 14/12/2015
Article

L’environnement, au cœur d’un business intelligent

Partagez cet article
Shoei Yamana

Konica Minolta est l’un des contributeurs de la prestigieuse publication : COP21 Climate Change the New Economy (CCTNE). Le Groupe, figurant pour la troisième année consécutive au palmarès Japan 500 Climate Disclosure Leadership Index (CDLI), y signe un plaidoyer en gage de soutien aux initiatives mondiales de la COP21.
Son auteur Shoei Yamana, Président du Groupe Konica Minolta, y aborde l’impact positif des services « à la demande » sur l’environnement, la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le processus de production, les collaborations entreprises en matière de recyclage qui ont notamment permis de recycler des bouteilles de lait en bidons de toner pour les systèmes d’impression de Konica Minolta.

Le réchauffement climatique est un dossier prioritaire qui requiert l’attention de tous. Pour réduire les émissions de CO2, il appartient aux entreprises d’innover tout au long de la chaîne de valeur. Un engagement à long terme et des solutions concrètes sont primordiales. Konica Minolta est l’une des premières entreprises au monde à adopter des objectifs scientifiques en la matière, en allégeant notamment la charge environnementale et en inscrivant cet enjeu au cœur de sa réflexion stratégique.

Les critères qui régissent chacune de nos décisions : l’avantage d’un point de vue environnemental et la plus-value qu’en retire la collectivité

Allier croissance et engagement sociétal

Pour une entreprise d’envergure internationale, la croissance et l’engagement sociétal sont indissociables. L’une ne saurait progresser sans l’autre. À nos yeux, les stratégies de croissance de l’entreprise doivent aller de pair avec une détermination à servir les intérêts de la collectivité.

À l’heure actuelle, chaque entreprise doit s’attacher à résoudre les problèmes environnementaux et à procurer une plus-value à la collectivité. Ces deux dimensions sont essentielles à une société durable. J’estime qu’une entreprise qui nourrit l’espoir de demeurer indispensable à la collectivité doit jouer la carte de l’innovation. Le but étant de réaliser ses objectifs de croissance tout en s’engageant dans des mesures en faveur de l’environnement.

Un impact positif des services à la demande sur l’activité des entreprises et l’environnement

Constructeur spécialisé dans les technologies de pointe, Konica Minolta vise une réduction de ses émissions de CO2 sur plusieurs fronts. Cela s’inscrit du processus de production à l’élaboration de services intelligents en passant par le développement de technologies à haute efficacité énergétique.

Les services à la demande dans le domaine de l’impression professionnelle illustrent parfaitement le type de solutions mises en œuvre par Konica Minolta. Nos solutions pour le secteur de l’imprimerie, axées sur des équipements numériques et des logiciels en mode cloud, permettent aux entreprises de produire des tirages individualisés, adaptés aux commandes de chacun de leurs clients. Elles permettent également d’imprimer des documents quel que soit le lieu, partout dans le monde. Notre impact environnemental s’en trouve allégé, tout au long de la chaîne de valeur. La consommation de papier et d’autres ressources matérielles est moindre, les besoins de transport sont revus à la baisse, et les déchets à recycler ou à éliminer réduits.

Les imprimantes textiles à jet d’encre de Konica Minolta répondent à un besoin croissant, côté entreprises, de proposer des impressions à la demande, de qualité supérieure sur textiles. Cette technologie d’impression numérique d’avant-garde leur permet de proposer de nouveaux services en réduisant nettement les déchets. Par rapport à la sérigraphie, notre imprimante textile à jet d’encre réduit d’environ 90 % les émissions de CO2 et de plus de 60 % la consommation d’eau. En outre, les capacités de notre équipement autorisent l’impression sur un large éventail de supports, notamment des papiers peints et des panneaux.

En plus d’atténuer notre impact environnemental, ces solutions à la demande favorisent la mise en place de nouveaux modèles économiques reposant sur la personnalisation et l’adaptation aux exigences du client, contrairement à la production en série. Ces services créent une nouvelle plus-value pour les consommateurs. Les technologies plus intelligentes et plus efficaces que nous mettons au point pour satisfaire les impératifs du marché génèrent quantité d’avantages pour l’environnement et la collectivité.

Partager notre savoir-faire pour réduire la pression exercée sur l’environnement

Pour inscrire leur développement dans la durée, il importe que les entreprises réduisent les émissions de CO2 de leurs procédés de fabrication et limitent la quantité de ressources utilisées en production. Nous sommes convaincus que ces initiatives dégageront des économies qui auront des répercussions positives sur la rentabilité.

Konica Minolta introduit depuis longtemps des innovations dans son processus de production pour en accroître l’efficacité et réduire la pression exercée sur l’environnement. Entreprise vouée à la gestion environnementale, nous partageons notre vaste savoir-faire avec les entités de notre groupe, nos clients, et même nos fournisseurs avec lesquels nous ne sommes liés par aucun lien capitalistique. Ce qui nous pousse à agir, c’est le désir d’inciter davantage d’acteurs à prendre des mesures en faveur de l’environnement.

En mai 2015, nous avons déployé un système de digital manufacturing dernier cri dans notre usine en Malaisie. Celui-ci nous permet de partager et de diffuser notre expertise environnementale. La technologie d’automatisation réduit la demande d’énergie et garantit une utilisation rationnelle des ressources, tandis que l’informatique relie nos usines à celles de nos fournisseurs, gage d’une gestion de la production en temps réel. Par un apport optimal des ressources et une réduction de la consommation d’énergie sur chaque site industriel, ce système contribue à alléger notre impact environnemental. De plus, grâce à l’automatisation des tâches répétitives, nos collaborateurs ont tout loisir de se recentrer sur des missions à forte valeur ajoutée. À mesure que nous procédons au déploiement mondial de notre outil de digital manufacturing, nous anticipons un effet d’entraînement qui accélèrera l’allégement des problèmes environnementaux.

Collaboration et innovation originale

Aucune entreprise ne peut s’atteler, seule, à la complexité des problématiques environnementales auxquelles se trouve aujourd’hui confrontée la planète. Raison pour laquelle il importe d’unir nos efforts. Le moment est venu de rompre avec une mentalité « propriétaire » pour adopter une approche ouverte faisant le lien entre le savoir-faire des entreprises et des instituts de recherche. Par des alliances et par la collaboration, nous gagnerons en réactivité et serons mieux à même d’orienter l’innovation pour qu’elle influe directement sur la qualité de vie.

Pour que des alliances de ce type portent leurs fruits, le partenaire doit non seulement être disposé à collaborer, mais aussi mettre l’accent sur l’innovation. Chez Konica Minolta, nos technologies fondamentales constituent une base de connaissances très complètes, depuis nos techniques de production jusqu’à notre offre de solutions environnementales en plein essor.

La « revalorisation par le recyclage », qui consiste à recycler des matières premières pour fabriquer des produits aux fonctionnalités incomparables, est un domaine dans lequel nous avons accompli récemment des progrès décisifs. Nous avons mis au point une technologie de recyclage de bouteilles de lait en plastique à partir desquelles nous produisons des plastiques de qualité supérieure entrant dans la composition des flacons de toner qui équipent nos systèmes d’impression. Grâce à cette technologie, nous avons installé un système de production en série au Mexique et en Malaisie. Nous utilisons notre savoir-faire technologique au service de l’environnement et de la collectivité.

En tant que président du Groupe Konica Minolta, il m’appartient de définir la mission de notre entreprise dans le monde et de nous donner les moyens de devenir un acteur incontournable. De par nos offres technologiques d’avant-garde, d’une part, et notre détermination à jouer la carte de la collaboration, d’autre part, nous possédons les atouts qui nous rapprocheront de notre objectif : faire d’une société durable une réalité à mesure que nous œuvrons en faveur de la planète.


 

Shoei Yamana est PDG de Konica Minolta, Inc., multinationale technologique de premier plan composée d’esprits créatifs qui procurent des solutions innovantes aux entreprises et à la collectivité. Le Groupe Konica Minolta, qui possède des filiales et des succursales dans 50 pays et compte plus de 40 000 collaborateurs, est présent dans 150 pays à travers le monde. Sous l’autorité de Shoei Yamana, Konica Minolta mène un combat sur plusieurs fronts en vue d’alléger son impact environnemental, notamment via la réduction des ses émissions de CO2 dans chacun de ses domaines d’activité : développement de produits, achats, production, distribution, ventes et services, collecte et recyclage. La stratégie à longue échéance Eco Vision 2050 de Konica Minolta vise, à l’horizon 2050, une réduction de 80 % des émissions de CO2 dans le cycle de vie de ses produits, par rapport aux niveaux de 2005.

Partagez cet article