Les équipes informatiques face au défi de la Génération Y

Au cours des deux prochaines années, les « milléniaux » représenteront la majorité de la masse salariale. Naturellement mobiles et connectés, leur mode de vie contribue à modifier l’environnement de travail. Les équipes informatiques sont-elles prêtes à relever le défi ?

generationY

Ils sont nés entre 1980 et 2000 et mine de rien, par leurs habitudes technophiles et hyperconnectées, ils ont aujourd’hui un impact significatif sur la société. Jamais en panne d’inspiration, ils ont institué l’ère des médias sociaux, ont redéfini l’activisme social et, cerise sur le gâteau, ont même réussi à rendre cool le fait de vivre encore avec ses parents après 30 ans.

Passionnés et adeptes de la culture de l’immédiateté, ils ont changé les usages numériques et l’utilisation des nouvelles technologies : Uber, Airbnb, Twitter, smartphones, tablettes…

Acteurs et adeptes d’une disruption devenue symbole de branchitude absolue, ils ont réussi cet autre tour de force : amener le monde du travail à se transformer autour de leurs usages. A tel point qu’aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont réorganisé leurs systèmes informatiques en fonction des codes de la Génération Y.

1. Technophiles

Principal point différentiant de la Génération Y, les milléniaux désirent avoir la technologie à portée de doigts et exercent une pression sur les entreprises pour qu’elles mettent à disposition de leurs employés les derniers smartphones, tablettes et ordinateurs portables.

Un atout pour les équipes informatiques, qui grâce aux prédispositions des milléniaux pour les nouvelles technologies et les applications, peuvent modifier les systèmes en fonction de leur facilité d’utilisation, de gestion et de leur coût, sans rencontrer de résistances liées aux changements technologiques.

2. Désireux de collaborer

La Génération Y est axée sur l’équipe. En effet, celle-ci a connu un système éducatif qui favorisait les projets de groupe ce qui a modelé ses habitudes de travail une fois dans la vie active. Elle apprécie non seulement de travailler avec des coéquipiers, mais aime aussi créer des liens d’amitié avec les collègues. Les espaces collaboratifs se multiplient dans les entreprises et les bureaux partagés prennent la place des bureaux fixes.

Sur le plan technique, les équipes informatiques ont dû s’adapter à ce besoin en utilisant des applications modernes de messagerie instantanée permettant un partage de fichiers facile et des conversations de groupe. Des programmes comme Skype for Business et Cisco Jabber sont aussi prisés des milléniaux. Avec, ils se connectent et échangent avec d’autres employés plus rapidement et plus efficacement. Ils préfèrent également les solutions cloud pour collaborer instantanément avec leurs pairs. La technologie doit donc être mobile pour permettre aux équipes de collaborer où et quand elles veulent.

3. Impatients

L’impatience, c’est peut-être le trait de comportement le plus caractéristique de la Génération Y ; à l’origine de nouveaux services à la demande comme Amazon Prime, Uber et Netflix qui fournissent aux consommateurs ce qu’ils veulent immédiatement en seulement quelques clics. Mais au bureau, les collaborateurs impatients peuvent souvent entraîner des risques pour la sécurité. Beaucoup de fuites de données sont causées par des salariés qui n’ont tout simplement pas attendu que l’équipe informatique résolve leur problème.

Nombreux préfèrent souvent des méthodes de partage de fichiers simples, telles que Dropbox ou Google Drive, même si leurs équipes informatiques les déconseillent. En réponse à ce comportement, les équipes informatiques ont déployé des solutions de partage de fichiers, telles que des comptes Dropbox professionnels, Citrix ShareFile et Microsoft SharePoint qui sont faciles à utiliser. Autre changement majeur pour les équipes informatiques : la Génération Y estime que la technologie doit les aider à faire leur travail et ne sera  incapable d’utiliser une solution inefficace et mal conçue.

Si votre équipe informatique crée une solution de partage de fichiers nécessitant une connexion distincte et 6-10 clics pour procéder à l’envoi d’un fichier alors qu’avec Google Drive 2 clics suffisent, pensez-vous que les milléniaux l’utiliseront ?

4. Connectés

Les milléniaux incarnent la génération des médias sociaux. Ils jugeront une entreprise par sa présence sur les médias sociaux et n’interagiront souvent pas avec une organisation ayant un compte LinkedIn mal tenu. Le service informatique doit comprendre que rester connecté avec d’autres fait partie du quotidien des jeunes générations, et devra peut-être réfléchir deux fois avant de bloquer Facebook et YouTube des réseaux d’entreprise.

5. Multi-tâches

La Génération Y n’a aucun problème à envoyer un message à un ami en terminant un projet ou à s’attaquer à deux choses à la fois. Ayant grandi avec la technologie, ils ont les moyens de se concentrer sur de nombreuses tâches à la fois. Les équipes informatiques peuvent y contribuer en favorisant la mobilité pour permettre aux collaborateurs d’effectuer leur travail en déplacement avec des iPads ou des tablettes Microsoft Surface configurés. La plupart des entreprises adoptent aujourd’hui un poste de travail à deux écrans, mais ne devraient-elles pas passer à trois ?

6. Ouverts au changement

Les milléniaux comprennent la nécessité de changer les modèles commerciaux et les nouvelles technologies. Ils n’ont aucun problème à adapter leurs méthodes de travail. Cela permet aux équipes informatiques de créer de nouveaux systèmes et processus sans se soucier des personnes qui résistent aux changements, ce qui représente un avantage énorme pour transformer l’environnement de travail grâce au numérique.

Dans l’ensemble, les milléniaux ont entraîné des changements positifs sur le lieu de travail. Le temps indiquera quels progrès supplémentaires devront être apportés pour cette jeune génération qui incarne l’avenir des entreprises.

Konica Minolta a initié plusieurs programmes de co-création avec des start-ups, des partenaires, des clients, des universitaires ainsi qu’avec ses collaborateurs pour préparer le futur de l’environnement de travail.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter.

Source : ITweapons.com 

22 septembre 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils