Les multifonctions d’étage : le meilleur ami du centre de reprographie

Avec la multiplication des MFP (Multiple Function Printer ou imprimantes multifonctions) dans les étages, les collaborateurs ont tendance à imprimer beaucoup et pas toujours de manière efficace : selon une étude IPSOS 2008, en moyenne, un collaborateur imprime 28 pages par jour, 20% des documents imprimés sont jetés dans les 24h, et seule une impression sur neuf est récupérée dans le bac de sortie de l’imprimante.
On comprend l’importance pour les entreprises de rationaliser ces comportements, via la mise en place d’une politique d’optimisation des impressions, qui exploite au mieux les centres de reprographie.

imprimante multifonction et centre de reprographie

Le centre de reprographie : expert en optimisation des impressions

Le centre de reproduction interne est expert en services d’impression et maîtrise l’optimisation des délais, des coûts et de la qualité des tirages. En fonction des demandes des utilisateurs et des volumes demandés, le coût par page varie, le centre de reprographie saura, par exemple, orienter les volumes vers la technologie sera plus performante. Il connaît précisément la performance de ses machines et quand il est opportun de les utiliser pour gagner du temps et réduire les coûts.

Relier les imprimantes multifonctions et le centre de reprographie

Lorsque les travaux d’impression sont trop conséquents ou trop spécifiques pour un MFP d’étage, ils devraient pouvoir être rediriger vers le centre de reprographie interne pour traitement. Selon les critères de performance identifiés (quantité, type d’impression et qualité), il est donc important de faire un lien entre les multifonctions d’étages et le centre de reprographie. C’est-à-dire d’intégrer dans sa politique d’impression une fonction de redirection des travaux vers le centre d’impression interne, lorsque cela est nécessaire.

La redirection de certaines impressions d’étage vers le centre de reprographie est une des solutions qui permet de rationaliser le processus de production documentaire des entreprises, et ainsi de faire des économies d’impression, de gagner en productivité, et d’assurer une meilleure qualité des tirages.

Le centre de reprographie intégré peut alors valoriser son savoir-faire, et le mettre au service de l’optimisation globale de la politique d’impression de son entreprise. Car c’est en re-dirigeant les volumes d’impression vers leur centre de reproduction interne que les entreprises peuvent optimiser son activité et assurer une meilleure qualité des impressions. Ainsi, tout le monde y trouve son compte dans l’entreprise.

10 février 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils