Une nouvelle empreinte pour la nouvelle gamme de systèmes d’impression multifonctions

Sur la nouvelle gamme d’équipements d’impression multifonctions, bizhub i-SERIES, de Konica Minolta, de nombreuses optimisations réduisent l’impact environnemental des multifonctions, en voici le podium.

semaine européenne du développement durable

Baisse de la valeur TEC

La composition du toner est un paramètre déterminant dans l’empreinte carbone d’un système d’impression.

En effet, elle détermine :

  • la quantité d’énergie nécessaire à l’extraction et à la transformation des matières premières,
  • la température à laquelle le four de la machine doit être élevée pour libérer et fixer les molécules de toner sur le papier,
  • la facilité de désincrustation de la feuille pour permettre le recyclage du papier, et ainsi la réduction de la consommation d’énergie nécessaire à la production de pâte à papier en fibre vierge.

Konica Minolta utilise les toners Simitri® et Simitri® HD. Ils sont composés de matières végétales depuis 2000 et 2006. Conçus de façon à respecter l’environnement, près de 9 % de la composition du toner est issue de matière végétale. Celle-ci absorbe le CO2, lors de sa phase de croissance, via le procédé de photosynthèse avant de devenir de la matière première. Le niveau de carbone absorbé est ainsi égal à celui émis lors de la combustion du toner, et permet de garantir un bilan carbone neutre.

Pour le lancement de la i-SERIES, la formule du toner Simitri évolue : le toner basse température β09 permet de réduire encore davantage la valeur TEC (consommation électrique hebdomadaire moyenne). En mode veille, la consommation électrique est ainsi la meilleure de sa catégorie : 0.5W.

Utilisation de plastique recyclé

Konica Minolta investit dans le développement de technologies innovantes permettant le recyclage de différents types de plastique. En plus de transformer le plastique PC et PET de bouteilles et bidons de boissons en revêtement pour ses multifonctions, le Groupe recycle également la résine ABS, issue de consoles de jeu en pièces intérieures pour ses équipements. L’entreprise a mis au point des technologies permettant de s’assurer que les composants en plastique recyclé disposent de la robustesse et de la résistance aux flammes requises. Désormais, l’amélioration des procédés chimiques a permis d’augmenter à 70% le taux de plastique recyclé pour les pièces externes des multifonctions, et à environ 95% pour le plastique ABS des pièces internes.

Rapporté au poids total des pièces plastiques présentes au sein de ses équipements, la part du plastique recyclé a ainsi augmenté pour atteindre environ 35% pour les modèles de la nouvelle gamme bizhub i-SERIES.

Réduction du poids des emballages

Conscient des efforts à fournir afin de réduire l’impact environnemental lié au traitement des emballages de ses produits (carton, plastique, bois, polystyrène), Konica Minolta a revu le design de ses packagings. Le Groupe propose une solution de transport moins impactante pour l’environnement, permettant toutefois de délivrer des matériels répondant à l’ensemble des critères de qualité et de sécurité.

L’utilisation de coussins d’air en tant qu’angle de protection et sur les surfaces les plus exposées permet de réduire les chocs lors du transport, et ainsi de ne pas endommager le matériel.

Pour les matériels A3, une réduction de l’utilisation de 50% de polystyrène et de 25% de plastique a pu être atteinte. Par ailleurs, l’allègement des matériels permet de réduire le poids total des colis. Leur acheminement nécessite ainsi moins de carburant, ce qui réduit la les émissions de CO2 dans l’empreinte carbone totale des matériels.

24 mai 2019
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !