Plan de continuité d’activité (PCA) : quand l’utiliser ?

Aucune entreprise n’est à l’abri d’être impactée par une crise sanitaire, une catastrophe naturelle ou encore une cyberattaque. C’est pourquoi, il est important pour vous d’adopter une démarche de résilience. Le Plan de Continuité d’Activité (PCA) est un outil pour vous aider à surmonter les moments difficiles et poursuivre l’activité malgré tout.

Avez-vous mis en place votre PCA ? Est-il régulièrement actualisé ? Êtes-vous prêt ?

Voyons ensemble les différentes situations dans lesquelles un PCA est clé pour la pérennité de l’entreprise, quelle que soit sa taille.

Le PCA, qu’est-ce que c’est ?

Un Plan de Continuité d’Activité est un ensemble de dispositifs prévus pour votre organisation pour garantir la continuité de vos activités suite à un sinistre ou tout autre événement impactant le fonctionnement normal de l’entreprise.

Voici la définition issue de la norme ISO 22301 : “processus de management holistique qui identifie les menaces potentielles pour une organisation, ainsi que les impacts que ces menaces, si elles se concrétisent, peuvent avoir sur les opérations liées à l’activité de l’organisation, et qui fournit un cadre pour construire la résilience de l’organisation, avec une capacité de réponse efficace préservant les intérêts de ses principales parties prenantes, sa réputation, sa marque et ses activités productrices de valeurs.”

C’est un véritable guide de survie !

Le PCA se matérialise par un support pratique destiné à mettre en action tous les collaborateurs au moment voulu. À la différence du Plan de Reprise d’Activité (PRA), il est pensé pour n’avoir aucune interruption de service.

Pourquoi mettre en place un PCA ?

Il faut savoir que la mise en place d’un PCA est une obligation légale pour certaines entreprises issues de secteurs particulièrement sensibles comme la banque, la finance et la santé. Cependant, le PCA est utile (voire indispensable au regard des crises récentes) pour toute entreprise dans la définition d’une vision claire des risques auxquels elles sont exposées et les solutions à mettre en place.

Pour cela, vous allez être amené à détailler la structure de votre activité pour mettre en place des mesures préventives adaptées aux besoins spécifiques de votre entreprise.

Le PCA est fait pour identifier les solutions pour répondre à toutes les hypothèses, informer et fournir des conseils pratiques aux collaborateurs, aux partenaires et même aux clients.

Grâce à ce plan, vous serez en mesure d’impliquer vos collaborateurs afin qu’ils adoptent rapidement les bonnes pratiques nécessaires à la continuité de l’activité.

3 exemples de situations où le PCA peut sauver votre activité

Vous ne voyez pas concrètement dans quelle situation ce dispositif peut être utile ? Prenons 3 exemples concrets…

La crise sanitaire

Commençons par un exemple qui nous a tous touchés de près ou de loin : la crise de la Covid-19. Pendant une période assez longue, les entreprises ont été confrontées à des fermetures de sites, des salariés en télétravail total du jour au lendemain, au chômage partiel ou total dans certains secteurs d’activité fortement touchés…

Côté clients, les confinements et le moral en berne ont impacté la consommation des Français puis ont entraîné le gel des budgets des sociétés dans l’incertitude. Cela a, par conséquent, entraîné une baisse de l’activité généralisée.

Cette situation inédite a poussé les entreprises à remettre en question leurs missions, leurs modes d’organisation et de prévention des risques professionnels classiques. Pour ne pas laisser place à l’improvisation qui peut avoir des conséquences lourdes, le Plan de Continuité d’Activité entre en jeu pour éviter la déroute à certaines entreprises .

Les dégâts matériels majeurs

Le 10 mars 2021, le datacenter OVH de Strasbourg est partiellement détruit par un incendie. L’installation est à l’arrêt et ce ne sont pas moins de 3,6 millions de sites internet sur 464 000 noms de domaines qui sont impactés par l’incident.

Pour une partie des clients, l’offre optionnelle de réplication a permis de sauver les données. Mais les entreprises sans solution de secours telle que le PCA, et dont le serveur a été détruit, n’ont aucun moyen de récupérer leurs données. 

Ce sont en effet des événements rarissimes. Mais quand cela arrive, vous serez soulagés d’avoir un PCA opérationnel réduisant au maximum les impacts sur votre activité.

La cybercriminalité

Les cyberattaques constituent une menace pour les entreprises et les collectivités de toutes tailles. Selon l’ANSSI (Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information), elles ont augmenté de plus de 250% en 2020. Cette forte augmentation est notamment expliquée par la création de réseaux et de plateformes de piratage fabriqués par des hackers professionnels, sur le même modèle qu’Uber et Deliveroo. 

Pour lutter contre la cybercriminalité, l’entreprise doit agir au niveau des collaborateurs pour éviter la négligence et la non-vigilance grâce à l’adoption de bonnes pratiques. L’enjeu est également au niveau de l’organisation en intégrant le risque de cyberattaque au sein du PCA.

Deux points d’attention majeurs et complexes : passer sur des systèmes de messagerie spécifiques et trouver des solutions pour travailler sans informatique pendant un temps limité. L’objectif est de maintenir une partie de l’activité de l’entreprise.

L’entreprise se doit d’être résiliente pour traverser les crises sans impact durable sur sa solidité financière. Pour ce faire, le Plan de Continuité d’Activité mis en place avec minutie est amené à être revu au moins 2 fois par an.

Pour la définition d’un PCA efficace, notre équipe est à vos côtés pour vous accompagner. L’enjeu est bien trop important pour traiter le sujet sans l’aide d’un expert.

14 avril 2022
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !