Quelle est la police la plus économique et écologique ?

Quelle police de caractère doit être utilisée pour réaliser de potentielles économies budgétaires, tout en respectant l’environnement ?

police de caractère

En pleine rédaction de son rapport de stage, il y a quelques mois de cela, un étudiant nous a sollicité pour connaître la police de caractère que nous préconisons sur le plan économique et environnemental.

Sur ce sujet, l’histoire du jeune américain de 14 ans, Suvir Mirchandani, qui avait découvert que l’utilisation de Garamond permettait à son établissement d’économiser 21 000 dollars par an, est un cas d’école évident.

Depuis, d’autres polices encore plus économiques comme Century Gothic ou Ecofont sont régulièrement plébiscitées ; à l’image d’une université du Wisconsin, qui en remplaçant la police Arial par la police Century Gothic pour la messagerie électronique du campus, avait économisé des dizaines de milliers de dollars par an alors que sa dépense annuelle en toner atteignait environ 100 000 dollars.

Bien que de nombreuses études aient été réalisées sur le sujet, toutes préconisent des polices différentes ; c’est à en perdre son latin… De son côté, Konica Minolta recommande surtout de choisir une police fine et étroite. Pourquoi ?

Une police étroite est plus économique

Resituons tout d’abord le contexte d’utilisation d’un système d’impression. Dans le cas d’une école ou d’une entreprise, les systèmes d’impression multifonction sont loués à un constructeur comme Konica Minolta.

Un contrat de service est signé pour bénéficier :

  • d’une mise à disposition des matériels sur une période fixée,
  • d’un ensemble de services permettant d’optimiser la gestion du flux documentaire,
  • de l’entretien des machines,
  • de l’approvisionnement des consommables.

 

Tout cela en l’échange d’un coût par page imprimée ; contrairement à un particulier qui est propriétaire de son imprimante, et achète ainsi ses cartouches d’encre à l’unité.

Avec un coût par page imprimée, ce n’est pas en utilisant moins de toner que vous réduirez vos coûts d’impression, mais en imprimant moins de pages. Et c’est dans cette logique que le choix de la police de caractère doit être pensé.

Pour imprimer moins de pages, il s’avère donc opportun de choisir une police étroite. En effet, l’utilisation d’une police dont les lettres sont rapprochées permet d’écrire plus de mots sur une même ligne, et donc par extension à grande échelle, d’imprimer moins de page – ce qui constitue une option de réduction des coûts d’impression pour une prestation en contrat de service.

Le confort et la facilité de lecture sont également des paramètres qu’il est important d’avoir à l’esprit si l’on veut démocratiser une police d’écriture plutôt qu’une autre au sein d’une organisation.

En outre, des économies d’achat de papier peuvent être réalisées en mettant en place une pratique d’impression rationalisée :

  • Paramétrer le mode recto/verso en standard
  • Paramétrer le mode « Suppression des pages blanches » en standard
  • Utiliser le mode « Superposition des pages » pour imprimer plusieurs pages en une
  • Mettre en place le mode épreuve pour limiter les impressions « ratées »
  • Mettre en place une solution de libération des impressions par badge pour limiter la « gâche papier »

Une police fine est plus écologique

Concernant l’aspect environnemental, la police a, en effet, un impact écologique.  Plus la police est fine, moins on utilise de toner pour imprimer le même volume de texte.

En étudiant cet aspect, 4 polices de caractère sont régulièrement considérées comme plus écologiques :

  1. Garamond : une économie de 24% de toner car 15% plus petite que Times New Roman, Century Gothic et Comic Sans. En revanche, celle-ci étant plus petite, elle est régulièrement utilisée en 14pt plutôt que 12pt traditionnellement avec les autres polices pour obtenir le même confort de lecture, d’où un intérêt écologique limité.
  2. Ryman Eco : en moyenne 33% plus économique au moment de l’impression pour un confort de lecture équivalent.
  3. Century Gothic : 30% d’encre économisé comparativement à Arial.
  4. Ecofont : 28% d’encre en moins car cette police insère des « trous » dans les lettres pour réduire la quantité de toner utilisée.

Néanmoins, ces polices ne prennent pas systématiquement en compte le confort de lecture et ne sont pas adaptées aux éditeurs de texte Microsoft (ou autres). Elles ne peuvent donc pas être utilisées pour la mise en page de documents type polycopiés en temps réel, à moins de passer en PDF au moment de l’impression.

Gardez à l’esprit que d’autres moyens existent pour réduire la quantité d’encre consommée lors d’une impression :

  • Réduire la taille de la police
  • Réduire le niveau de gris

 

Lorsque le niveau de gris est à 85 % par rapport au noir (100 %), la consommation d’encre s’en trouve quasiment réduite de moitié sans que la qualité de lecture du document en soit altérée.

Notre TOP 5 des polices les plus économiques en encre et offrant un confort de lecture

  1. Times New Roman 11pt
  2. Arial 10pt
  3. Century Gothic 10pt
  4. Cambria 11pt
  5. Calibri 11pt

 

Découvrez dans notre livre blanc « Imprimer moins et mieux » les coûts directs et indirects liés à l’impression et les moyens de les réduire.

18 décembre 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils