Lutte contre la fraude à la TVA : quel rôle de facilitateur peut ici jouer l’expert-comptable ?

L’expert-comptable se doit d’informer ses clients commerçants afin que ces derniers puissent soit remplacer leur matériel, si ce dernier (notamment les équipements bas de gamme représentant de 50 à 70% des ventes) n’est pas compatible avec les nouvelles exigences techniques, ou soit mettre à jour leur logiciel de caisse. La nouvelle obligation entraîne aussi une formation du personnel et l’adaptation des procédures en interne.

L’expert-comptable peut être un accompagnateur de projet auprès des TPE pour informer, expliquer et donner des points de repère. Il peut avoir un rôle clé pour faire évoluer la TPE vers une culture du contrôle interne.

14 mars 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils