Sécurité sanitaire : comment faire respecter les gestes barrières en entreprise avec des caméras thermiques ?

sécurité sanitaire

L’obligation d’assurer la sécurité sanitaire des collaborateurs, en cette période de crise sanitaire, impose aux entreprises une extrême vigilance. La gestion des flux de personnel, qui chaque jour se rendent sur leur lieu de travail, relève du casse-tête pour les employeurs.

 

Néanmoins, la vidéosurveillance thermique apporte une solution pour gérer ces flux. Elle tient en outre un rôle clé pour rassurer les personnes, comme le démontre le récent sondage Odoxa pour SAP. En effet, 79% des français sont favorables à l’utilisation des caméras thermiques pour contrôler la température et prévenir d’une éventuelle contamination.

Détecter la température corporelle

La détection d’une température corporelle trop élevée à l’aide de caméras thermiques a été largement adoptée à l’international. Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et plusieurs États recommandent désormais la mise en place de contrôles de température à l’entrée du lieu de travail. Amazon a annoncé avoir récemment installé des caméras thermiques dans ses entrepôts américains.

En France, les lieux publics, les aéroports, les administrations et les sites industriels prennent des mesures comparables. Les caméras thermiques sont aussi amenées à faire leur apparition à l’entrée des entreprises. La moitié des DRH y est d’ailleurs favorable, selon une récente enquête de l’ANDRH. Pour rappel, si la mise en place d’un tel dispositif est légale, l’employeur doit toutefois en informer les salariés et les élus du CSE.

Le nombre d‘entreprises, d’autorités et d’institutions, utilisant la technologie thermique comme un système d‘alerte proactif, va donc se multiplier dans les semaines à venir. KoniTherm, la solution d’analyse thermique mobile et autonome de Konica Minolta, sait visualiser les variations de température à partir de 0,1°C alors que la moyenne se situe à 0,5°C.

 

S’assurer du bon port du masque

Dans l’espace public, le port du masque devient désormais obligatoire en particulier dans les transports publics. Les commerçants peuvent aussi rendre le port du masque obligatoire pour leurs clients et leurs salariés, à l’instar de Decathlon. Dans les entreprises, la question se pose pour celles où le télétravail n’est pas possible et lorsque le respect de la distance d’un mètre entre deux personnes (clients, collègues, prestataires, etc.) ne peut pas être garanti. Mais au regard du contexte sanitaire actuel, tout employeur peut légalement généraliser le port du masque dans son entreprise, à condition de les fournir à ses collaborateurs. Là encore, une solution d’analyse thermique, telle que celle de Konica Minolta, peut veiller à ce que les collaborateurs qui entrent sur leur lieu de travail en portent bien un.

Sécurisez votre reprise d’activité grâce au stand d’imagerie thermique mobile Konitherm

Garantir la distanciation physique des collaborateurs

Fini les accolades entre collègues ou la bise du matin à son voisin de bureau, la distanciation physique d’au moins un mètre doit aussi être respectée sur le lieu de travail, notamment dans les lieux communs : halls d’accueil, espaces réservés à la pause-café, zones fumeur, salles de réunion, etc. L’employeur est donc tenu de prévoir la gestion des flux de circulation du personnel dans l’entreprise. En complément de la matérialisation de la distance par un marquage au sol et un plan de circulation, la solution d’analyse thermique de Konica Minolta peut émettre des messages sonores dans les espaces communs pour rappeler la distance physique à respecter et éviter les regroupements de plusieurs personnes.

Toute entreprise désireuse d’amorcer une reprise d’activité en toute sécurité se doit donc de rassurer ses collaborateurs en mettant en place des mesures préventives. Konica Minolta propose une solution d’analyse thermique conçue, en partenariat avec Two-i, société d’édition logiciel en Intelligence Artificielle messine, pour faire respecter les gestes barrières et ainsi évaluer les signes avant-coureurs de situations à risques.

Pour aller plus loin, visionnez le replay du webinar : « Caméra thermique : protégez votre entreprise et vos employés »

18 mai 2020
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !