Transformation numérique : qui prend les rênes ?

Pour 86% des décideurs*, la transformation numérique jouera un rôle important dans leur secteur au cours des 5 prochaines années. La grande question est de savoir qui ou quels dirigeants dans l'entreprise sont responsables de la transformation numérique. Les DSI, PDG ou encore DAF seraient les plus légitimes.

transformationdigitale

Faudra-t-il demain un « data scientist » par entreprise ? Un directeur de la transformation ? Un analyste de la donnée, un futurologue averti pour anticiper les moindres évolutions métier, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise ? L’irruption du couple « Data / Intelligence Artificielle » plane aujourd’hui sur un certain nombre de secteurs professionnels, sans qu’il soit encore tout à fait possible d’en imaginer l’impact précis.

Les marchés muteront ils radicalement ? Les heures de travail diminueront-elles de façon spectaculaire, comme le prévoit le milliardaire chinois de l’Internet, Jack Ma ? Une chose est certaine : les entreprises devront s’adapter à la nouvelle donne. Pour gérer ces nouveaux défis, de nouvelles responsabilités devront être allouées. Alors : qui pour prendre la responsabilité de la transformation numérique ? Dans de nombreuses entreprises, ce n’est pas encore statué. DSI, PDG ou encore DAF font partie des fonctions régulièrement citées, tout comme le CDO (Chief Digital Officer), qui a le vent en poupe.

Comment petites et moyennes entreprises peuvent-elles suivre le rythme ?

Que peuvent faire les décideurs des petites et moyennes entreprises pour appréhender le changement et suivre le rythme ?

  • Il est très important de rester informé, de construire des réseaux, par exemple avec des associations et des organisations de l’industrie, d’échanger des informations et de découvrir quels modèles commerciaux, prototypes et pionniers numériques existent déjà.

 

  • Établir qui dans l’entreprise devrait / pourrait rendre possible la transformation numérique.

 

  • Développer des méthodes modernes de coopération et de génération d’idées ou d’innovations peut servir à façonner l’avenir de l’entreprise.

 

  • Adresser de nouvelles cibles et définir des modèles commerciaux, peut-être même en collaboration avec les clients. De plus en plus souvent, les entreprises impliquent leurs clients dans le développement de nouveaux produits ou services.

 

  • Reconnaître que façonner l’avenir est un processus de développement continu ; il n’y a pas d’étape où vous pouvez vous reposer sur vos lauriers. Chaque programme informatique nécessite des mises à jour régulières, tout comme les modèles commerciaux.

 

* Selon une étude du fournisseur de logiciels IFS menée en 2016 auprès d’environ 500 décideurs de plus de 20 pays.

9 octobre 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils