Votre parc d’impression est-il maintenu au quotidien ?

La maintenance du parc d’impression est un effort quotidien. Savez-vous que beaucoup d’obstacles empêchent d’avoir une maintenance efficace et de qualité ? Voici les principaux à connaître.

maintenance du parc d'impression

Les délais d’intervention des helpdesks alourdissent la maintenance du parc d'impression

Aujourd’hui, lorsqu’une imprimante tombe en panne, beaucoup d’entreprises dépendent d’un helpdesk pour assurer la prise en charge de la réparation. Que ce helpdesk soit situé en interne ou externalisé à un prestataire, le processus nécessite de créer un ticket, de le traiter, et de trouver un technicien disponible pour l’envoyer en intervention, si nécessaire. Ce processus entraîne inévitablement des délais de traitement et d’interventions longs et inconfortables pour les utilisateurs : autant de lourdeurs pour la maintenance du parc d’impression.

Le coût de la maintenance externalisée

Un service de maintenance de parc externalisé est coûteux. En effet tout est facturé : du processus de ticketing jusqu’à l’intervention. Quant aux garanties sur les imprimantes, elles sont traditionnellement limitées à un an, et passé ce délai, le support n’est plus pris en charge.

Les limites de la maintenance externalisée

La nature des contrats de maintenance des systèmes d’impression est souvent forfaitaire. Ainsi, pour limiter leur dépenses, les prestataires tendent à demander à leurs techniciens de changer le moins de pièces possible en cas de panne ou de dysfonctionnement des imprimantes, et limitent la fréquence de leurs interventions. Les imprimantes sont alors mal réparées, elles tombent plus souvent en panne, et les utilisateurs sont mécontents.

Les parcs d’impression « low cost » ne sont pas moins chers à maintenir.

Les imprimantes qui n’utilisent pas de conception, matériaux, et technologies robustes et de haute qualité tombent en panne plus facilement, plus rapidement, et sont difficiles à réparer. Il est alors nécessaire de les remplacer souvent. Les équipements à bas prix apparaissent peut être intéressants au premier abord, mais en réalité, à long terme et même à court terme, les coûts de maintenance sont bien plus élevés pour un parc « low cost » que pour un parc composé d’imprimantes de bonne qualité.

La complexité des grands parcs d’impression alourdit leur maintenance.

Plus un parc est grand et hétérogène plus il est évidemment difficile à maintenir. Notamment lorsque la distribution des imprimantes n’est pas rationalisée. Pour les entreprises suréquipées, de nombreuses imprimantes sont peu utilisées, ce qui augmente leur potentiel de pannes et dysfonctionnements.

Votre entreprise connait-elle un de ces obstacles ? Plusieurs ? Comment optimisez-vous la maintenance de votre parc d’impression au quotidien ?

13 février 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils