Communication RSE sur les réseaux sociaux : les 5 bonnes pratiques

Dans un contexte où les attentes sont de plus en plus fortes, la communication RSE est un axe majeur de l'entretien de l'image de marque d'une organisation.Plus que jamais, les parties prenantes sont sensibles à l’engagement des entreprises aussi diverses soit leur taille et leur activité.
Communiquer sur le sujet sur internet est une tâche à la fois importante et délicate, c'est par ce biais que notre réputation se profile.

Si vous souhaitez utiliser les réseaux sociaux dans votre stratégie communication RSE, prenez en considération ces 5 conseils : 

1. Appropriez-vous le sujet !

Le premier conseil à suivre est le plus important. Il y a eu une prise de conscience depuis laquelle on ne parle plus aussi légèrement de RSE et de Développement Durable. Le sujet est devenu plus technique en se développant. Et qui dit technicité, dit écueils à éviter. De plus en plus de scandales éclatent à propos d’entreprises accuser de greewashing. Qu’est ce que le greewashing ? D’après l’Ademe, ce mot signifie « verdir » ou donner une image écologique à des entreprises et à des produits qui ne le sont pas.

Vous avez des doutes ? N’hésitez pas à consulter le guide anti greenwashing réalisé par Ademe.

2. Humilité, car nous avons tous un long chemin à parcourir !

Il faut également être vigilant vis-à-vis d’excès d’enthousiasme qui pourraient être interprétés comme de l’exagération. On a souvent envie de faire une communication RSE positive en communiquant sur des bonnes nouvelles et la Responsabilité Sociétale des Entreprises peut en donner de belles occasions. Cependant, replacées dans certains contextes, des communications peuvent donner l’impression d’un manque d’humilité ou de prise de conscience. Elles sont donc d’autant plus susceptibles de provoquer des accusations de green-washing. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles certaines structures hésitent à partager leur démarche. La solution ? Opter pour la prudence et préférer la mesure au triomphalisme. Vos cibles seront sensibles à votre souci de sincérité. C’est une qualité très prisée à l’heure de l’infobésité et les critiques positives comme négatives circulent très vite sur les réseaux sociaux.

3. Soyez précis, mais sans toutefois perdre votre audience

Afin de donner l’impression de maîtriser le sujet tout en évitant de paraître prétentieux, on peut avoir tendance à se tourner vers un vocabulaire d’expert qui peut paraître rassurant de prime abord. Maîtriser le vocabulaire RSE est un très bon point, mais tout le monde n’a pas les mêmes clés. Il faut donc s’adapter et offrir différents niveaux de lecture à votre audience. Certains chercheront les graphiques afin de comprendre précisément ou vous en êtes, d’autres veulent se faire une idée globale et préféreront un schéma. Vous vous adressez à un public diversifié qui compte en général une minorité de spécialistes et une majorité de novices. Construisez votre message en l’ayant en tête. En deux mots, soyez accessible et précis. N’oubliez pas non plus que votre audience et ses attentes évoluent selon la plateforme sur laquelle vous communiquez !

4. La RSE est un vaste sujet, profitez-en pour varier vos approches

Les communications sur la RSE peuvent très rapidement devenir répétitives. « Nous avons reçu telle récompense », « notre produit remplit tel critère ». Plutôt qu’un inventaire de médailles, faites de la communication autour de votre démarche une narration prenante sur votre cheminement. Bien sûr, il est important de partager de bonnes nouvelles comme une reconnaissance externe, mais il y a bien plus à dire. Si vous vous y limitez, vous serez indiscernable des autres et donc virtuellement invisible. La plupart des utilisateurs de réseaux sociaux suivent des entités dont les posts se ressemblent énormément. La diversité encourage les réactions et interactions. Parlez de vos projets, des raisons qui les motivent, de vos difficultés, racontez des histoires !

 

5. La RSE, ça se construit en groupe, faites-le sentir !

La Responsabilité Sociétale des Entreprises se conjugue au pluriel, il est donc primordial que vos parties prenantes soient impliquées dans votre communication sur le sujet. Taggez les dans vos publications, utilisez des photos, des vidéos et des interviews… Donnez la parole à vos collaborateurs, dont le point de vue est unique. Faites intervenir vos partenaires dont la prestation vous a permis d’avancer. Eux-aussi bénéficieront de l’exposition et seront donc d’autant plus prompts à participer. Si vous avez des clients satisfaits des progrès que vous avez réalisés, des engagements que vous avez pris, il est pertinent de les impliquer dans vos actions de communication. En plus du fait que ces différents acteurs de votre RSE seront certainement satisfaits d’être sollicités, ils donneront de la cohérence et du corps à votre message.

Lire aussi : Comment embarquer vos collaborateurs dans votre démarche RSE ?

 

29 juin 2016
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !