Confidentialité des documents : 7 chiffres alarmants

impression documents confidentiels

Les documents confidentiels qui attendent d’être récupérés dans les bacs de sortie des systèmes d’impression peuvent facilement tomber entre de mauvaises mains. Vous n’en êtes pas convaincu ? Voici 7 chiffres qui peuvent vous sensibiliser...

Quand le vol de données fait la Une de la presse, c’est souvent à la suite d’un malware ou d’un piratage audacieux. Mais la menace la plus courante en termes de confidentialité des données est beaucoup moins spectaculaire : un papier important laissé à la vue de tous dans un bac de sortie d’imprimante suffit à compromettre la moindre donnée confidentielle.

 

A l’heure où la protection des données personnelles se place au cœur des préoccupations européennes, la meilleure défense consiste à anticiper le risque et à contrôler l’accès à vos systèmes d’impression souvent installés dans des lieux de passages, aisément accessibles au personnel, mais aussi aux visiteurs.

 

Le risque en quelques stats : 

  1. Un salarié imprime en moyenne 28 pages par jour.
  2. 55 % des entreprises ne sensibilisent pas leurs salariés à la protection de données papier.
  3. 47% des pages imprimées sont oubliées dans le bac de sortie du système d’impression.
  4. 8 documents sur 10 se trouvant dans une poubelle d’entreprise seraient confidentiels.
  5. Sur leur lieu de travail, 30 % de personnes interrogées par le cabinet Coleman Parkes Research ont déjà trouvé des informations professionnelles confidentielles : 24 % de ces informations confidentielles concernaient des collègues et 23 % de ces informations comportaient des données clients confidentielles.
  6. 43% des pertes de données en entreprise sont liées aux collaborateurs.
  7. 61% des entreprises ont subi une fuite de données en lien avec l’impression.

 

En ce moment, combien de documents se trouvent dans le bac de sortie de vos systèmes d’impression ? Sont-ils confidentiels ? Qui peut les voir ? Konica Minolta propose plusieurs moyens d’authentification pour que vous puissiez contrôler l’accès des collaborateurs à vos multifonctions.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

Sources : Shred-It, Ipsos, Quocirca, Intel Security

18 septembre 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !