Mobilité, sécurité et travail collaboratif : trois composantes clés de l’environnement de travail connecté

mobilité

La mobilité est un prérequis de l’environnement de travail connecté. Une mobilité réclamée par les jeunes générations qui veulent pouvoir travailler en équipe à distance de n’importe où. Mais, son adoption a aussi de nombreuses répercussions sur l’organisation et l’informatique des PME…

Qu’implique la mobilité pour les PME ?

Avec l’arrivée sur le marché du travail des générations X et Y, de nouvelles habitudes de travail sont apparues. Il y a de moins en moins de délimitations physiques de l’environnement de travail. Le travail est déconnecté de l’espace où il est pratiqué. Désormais, des situations très différentes se côtoient au sein des espaces de travail : nomadisme, équipes virtuelles, à distance, co-working, télétravail.

La mobilité est devenue une problématique majeure car elle rejoint les notions de liberté et de flexibilité demandées par les jeunes collaborateurs. Selon une étude menée par le cabinet Deloitte, 75 % d’entre eux déclarent qu’ils aimeraient travailler davantage depuis leur domicile ou ailleurs. Les PME doivent cependant être en mesure de répondre aux exigences de mobilité pour attirer et retenir les jeunes talents ; une contrainte pour ces entreprises qui disposent bien souvent de ressources informatiques limitées.

En outre, la mobilité ne se résume pas à la mise à disposition d’un accès VPN, à la création de points d’accès Wi-Fi supplémentaires et au remplacement des ordinateurs de bureau par des appareils mobiles. Elle doit s’appuyer sur des nouvelles infrastructures compatibles avec tous les appareils, capables de s’interfacer avec l’existant, et cela de manière transparente pour les utilisateurs.

Concilier mobilité et sécurité

Mobilité est loin de rimer avec sécurité. La sécurité des données est mise à rude épreuve par les collaborateurs lors de leurs déplacements. Equipement perdu, volé ou bien encore laissé sans surveillance, connexion à des réseaux sans fil non sécurisés, utilisation d’applications tierces pour le partage et l’envoi de fichier volumineux… Mobilité et sécurité sont donc les frères ennemis des architectures informatiques.

C’est pourquoi, la sécurité des données commence par la sécurité des infrastructures, d’où l’importance d’offrir un environnement de travail mobile où les données y sont sécurisées. Konica Minolta s’appuie sur les meilleurs fournisseurs en matière de sécurité informatique et intègre des solutions de dernière génération afin d’assurer :

 

De plus, les services managés proposés par Konica Minolta garantissent une gestion et une surveillance proactives réduisant ainsi la probabilité que de futurs incidents informatiques ne surviennent.

Si la mobilité modifie les processus d’une entreprise, correctement utilisée, elle vient non seulement améliorer la productivité des collaborateurs mais contribue aussi à les fidéliser. Une solution sûre, stable et rentable doit donc permettre de réduire la complexité de l’informatique.

(Lire aussi l’article sur la cybersécurité)

3 septembre 2019