Compétences numériques, clés pour nager sans bouée dans l’océan numérique

Avoir de bonnes compétences en informatique, c’est un début… Mais, dans la vie active actuelle, pour nager en toute sécurité dans l'océan numérique du 21ème siècle, un entraînement régulier est indispensable.

Acquérir les bases

Se familiariser avec des tâches simples, comme utiliser un nouveau logiciel de compatibilité ou une nouvelle machine dans l’usine, est un bon début. La formation des salariés à l’utilisation de nouveaux systèmes, dispositifs ou équipements avec un expert transmettant les nouvelles connaissances requises est un bon moyen pour acquérir les bases de nouvelles méthodes de travail ou de nouveaux processus.

Des programmes de mentorat pour se perfectionner

Le processus d’apprentissage est parfois soutenu par des programmes de mentorat, par exemple au sein de la holding internationale BENTELER, basée à Salzbourg. L’entreprise, qui compte environ 30 000 employés dans environ 40 pays, possède une expertise particulière en matière de matériaux, de production et de technologie pour les secteurs de l’automobile, de l’acier et de la distribution. Le transfert de connaissances interdisciplinaire est encouragé dès le début, de sorte que chacun dans l’entreprise puisse développer une compréhension plus approfondie des différentes expertises. Chez BENTELER, le concept « l’apprenti enseigne à l’apprenti », dans lequel même les jeunes employés transmettent leur savoir-faire, a fait ses preuves et connaît un véritable succès.

Atteindre un niveau d’expert

Avec environ 226 000 employés et dont plus de la moitié travaillent hors d’Allemagne, Deutsche Telekom AG est un exemple dans l’amélioration des compétences numériques en lien avec la sécurité informatique. Différentes générations travaillent également côte à côte au sein de l’entreprise : les nouveaux entrants, soit ceux qui ont déjà acquis des compétences numériques, et les employés de longue date, qui ont suivi une formation professionnelle.

Etant donné que les experts en sécurité informatique sont de plus en plus demandés, Deutsche Telekom a mis en place une « chaîne éducative » proposant différents programmes de formation, d’études, ainsi que des ateliers, des exercices pratiques et des projets, dans le but de former des professionnels de la cybersécurité hautement spécialisés. Les collaborateurs ont participé à des formations internes pour développer leurs compétences numériques en moyenne sur 3,6 jours de l’année (chiffres de 2015) avec environ 32 000 séminaires. Cet exemple illustre la manière dont l’acquisition accrue de compétences peut être organisée au sein des entreprises.

Lorsque vous regardez les cinq domaines de compétences numériques et les différents niveaux de compétence listés dans le référentiel de la Commission européenne (DigComp 2.1 – The Digital Competence Framework for Citizens), il apparaît clairement que la digitalisation élève chaque individu à un nouveau niveau. Les tâches et les problèmes à traiter à l’avenir seront de plus en plus complexes. Le monde du travail fera donc appel à des experts du numériques hautement spécialisées, capables de prendre des initiatives et d’être créatifs pour contribuer activement à façonner les processus numériques de demain.

 

27 juillet 2018
Ce contenu vous intéresse ?
Imprimez-le !
Aller à la barre d’outils