Digital Workplace : plus de 3 millions de livres investis Outre-Manche

Un fait constaté Outre-manche d’après la dernière étude intitulée «The Digital Workplace Initiative», réalisée par la filiale anglaise de Konica Minolta.

digital workplace

Les technologies du numérique ont transformé l’espace de travail en un environnement mobile et connecté, ce qui augmenterait sensiblement la productivité des salariés.

Des solutions numériques pour permettre aux salariés d’atteindre la meilleure productivité

Les bureaux fixes ont dorénavant droit au même traitement que les magnétoscopes VHS ; ils sont d’un autre temps et finissent tout bonnement « à la casse ». Prendre racine derrière un bureau 8 heures d’affilées serait une pratique en voie de disparition… Selon Dave Jones, responsable du marketing Enterprise Content Management (ECM) de Konica Minolta Business Solutions, Royaume-Uni : « La façon dont les personnes, les périphériques et les espaces de travail interagissent est en train de changer rapidement. Améliorer la façon dont ces trois composantes interagissent entre elles peut apporter des revenus substantiels aux entreprises britanniques. »

Les solutions numériques, appelées Digital Workplace Initiative (DWI), combinent les personnes, la technologie (y compris les logiciels, les appareils et les solutions de connectivité) et la culture organisationnelle, afin de créer des environnements de travail harmonieux où l’innovation et les pratiques de travail flexibles peuvent être facilitées pour améliorer la productivité, les performances et l’efficacité.

L’enquête, menée auprès de 100 décideurs informatiques et 1 000 employés de bureau (début et fin 2016), a révélé que même si 23% des salariés estimaient avoir atteint une productivité maximale au moins une fois par jour, 40% ne l’atteindraient que trois fois par semaine. Environ 58% pourraient maintenir leur productivité maximale pendant un maximum de deux heures, mais 13% pourraient la garder pendant une journée entière. Pour capitaliser sur ces courtes périodes de productivité, les entreprises du Royaume-Uni investissent dans les DWI afin que les employés aient accès à la bonne technologie chaque fois qu’ils le souhaitent.

L’étude s’est aussi intéressée à ce qui entrave la productivité des salariés au bureau : interruptions des collègues ou par les téléphones, les problèmes techniques avec leurs ordinateurs et l’accès aux données comptent parmi les principaux facteurs perturbants.

Digital Wokplace Inititiave : les révélations de l’enquête

Près des trois quarts des répondants ont déclaré que le facteur le plus fort pour la mise en œuvre d’un DWI était d’augmenter la productivité des employés, à l’intérieur (71%) et à l’extérieur (71%) du bureau, suivi de la réduction des coûts (60%).

Les résultats obtenus montrent que :

  • 33% des entreprises du Royaume-Uni avaient déjà adopté une solution numérique et environ 63% avaient prévu de le faire dans un proche avenir.
  • Fin 2016, quelque 89% des entreprises interrogées avaient investi dans une DWI.

 

Le montant moyen des entreprises britanniques investies dans la Digital Workplace Initiative a triplé entre le début et la fin de 2016, passant de 958 824£ à 3 229 167£. Près de la moitié (47%) des décideurs informatiques s’attendent à voir un retour sur investissement (ROI) dans les trois ans.

Les trois principaux projets DWI sont :

  1. permettre un fonctionnement mobile efficace (62%);
  2. permettre un travail à distance efficace (56%) ;
  3. et l’amélioration du travail collaboratif (49%).

L’étude a aussi révélé que :

  • 64% des répondants étaient susceptibles d’investir dans des outils de collaboration,
  • environ 57% pourraient investir dans la gestion de l’accès et de l’identité,
  • 55% investiraient dans les communications sociales,
  • et environ 51% faciliteraient la mobilité.

 

En conclusion, une organisation devrait comprendre comment ses collaborateurs répondent aux changements et à leurs motivations. Les organisations devraient également envisager différents scénarios pour concevoir et fournir des DWI efficaces.

Konica Minolta a travaillé avec des start-ups, des clients et des universitaires pour trouver de nouveaux moyens facilitant la transformation numérique.

« L’amélioration de l’accès à l’information, l’intégration des systèmes et l’utilisation de la technologie comme catalyseur pour une performance améliorée devraient être au sommet de la liste de tâches de tous les dirigeants d’entreprise », souligne Francis Thornhill , responsable du marketing de Konica Minolta.

Carole COUSIN
|
8 septembre 2017
Ce contenu vous intéresse ?
Conservez-le !
Aller à la barre d’outils