Article

Réussir sa migration vers le Cloud

Partagez cet article

Après une approche basée sur la réduction de coûts et une accélération des projets, le Cloud est de plus en plus tourné vers la valeur.
Selon l’étude IDG de 2014, 63 % des organisations indiquent que « l’agilité informatique » était un moteur majeur de l’adoption du cloud. Go-to-Cloud…Oui mais comment ?

1. Inventoriez votre environnement

Il est essentiel, en amont de la mise en œuvre du projet, d’établir une vue complète des besoins métiers et d’anticiper l’évolution de l’activité de votre entreprise. Lors de cette phase d’inventaire, n’oubliez pas les contraintes réglementaires, financières et administratives : soumission des données à des règles particulières, dates d’échéances des contrats de maintenance et plans de financement, ajustement des niveaux de service (SLA) nécessaires, etc.

2. Etablissez un plan de migration

Décidez ensuite de ce qu’il faut migrer en évaluant les applications métier adaptées à un tel environnement. Considérez que chaque application suit son propre plan de migration vers le Cloud. Cartographiez le processus de migration en envisageant tous les scénarios potentiels : souhaitez-vous purement réduire le coût d’une application ? Souhaitez-vous positionner le projet à un niveau plus stratégique en intégrant le projet cloud au business plan de l’entreprise ? Devez-vous prévoir un développement spécifique ? Les nouveaux usages liés au Cloud seront-ils acceptés par les utilisateurs métiers ? Posez-vous ces questions pour adopter une démarche graduelle. Vous pourrez ainsi établir un tableau de bord du profil économique, de sécurité et de risque de chaque application pour bien piloter sa migration.

3. Optez pour un bon partenaire

Selon l’étude internationale “cloud Hangover” réalisée en février 2015 par le cabinet Vanson Bourne, l’intégration du Cloud à l’infrastructure IT existante d’une entreprise la confronte à de nouveaux challenges (52%) et entraîne pour les répondants un stress additionnel (60 % des français). Ces difficultés mettent en évidence l’importance de l’accompagnement et du conseil en amont et en aval d’un projet Cloud. Sélectionnez votre partenaire sur la base de critères variés (techniques, financiers, humains, expérience du secteur d’activité…). Votre prestataire doit pouvoir vous offrir une assistance sans faille et une véritable expertise, en particulier sur les questions de la  protection des données. Les risques liés à la sécurité représentent la principale limite à l’extension de l’usage du Cloud.

4. Soyez vigilants à votre infrastructure réseau

Demandez-vous si la bande passante disponible sera suffisante pour porter la future infrastructure sans entraîner de latence, et surtout anticipez la durée nécessaire au transfert des données. Il est judicieux de commencer par migrer les services qui auraient un impact négatif minimal en cas de problèmes. Utilisez des outils facilitant la migration rapide de données d’un site local vers le Cloud, indépendamment de l’infrastructure de stockage. Le futur réseau doit par ailleurs offrir toutes les garanties de sécurité et de continuité et être intégralement redondant.

5. Verrouillez la mise en œuvre de votre migration

Structurez votre migration en définissant des dates butoirs pour le déploiement des ressources Cloud de base, la migration des premiers lots d’applications et mise en œuvre de la structure de gestion de votre nouvel environnement. Le processus de migration devenant parfois laborieux, optez pour des solutions flexibles qui en facilitent la tâche et garantissent une transition fluide vers le Cloud. Autre avantage : une migration réussie renforce la confiance des utilisateurs…

6. Impliquez l’ensemble des acteurs concernés par le projet

Directions métiers, directions techniques, direction générale seront les premiers utilisateurs de la future infrastructure. C’est de leur appréhension du nouvel outil que dépendra la performance de l’entreprise. Accompagnez la conduite du changement fait partie intégrante de la réussite de votre migration.


 

1 Source Markess 02/2015

Partagez cet article